Forum sur la Magie animale et le chamanisme
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Définition du chaman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renna Snowstorm
Belette intriguée
Belette intriguée
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 31/07/2013
Localisation : Laurentides, Québec

MessageSujet: Le chaman en tant que rêveur   Mer 4 Sep - 23:27

J'ai traduit un article écrit par Robert Moss, auteur de nombreux livres sur le rêve et le chamanisme. Je le partage parce que c'est un homme qui est une grande source d'inspiration pour moi. J'espère qu'il vous inspirera autant qu'il m'inspire! Very Happy Sleep 

J'ai mis les liens Amazon.fr vers ses livres. Le premier lien pointe vers le livre en anglais (je n'ai pas trouvé l'équivalent francophone) tandis que le second a été traduit.

* * * * * *

Le chaman en tant que rêveur
Par Robert Moss | Voir l'article en anglais

Qu’est-ce qu’un chaman? En premier et dernier lieu, le chaman est un rêveur. Typiquement, les chamans reçoivent leur appel  en rêve et sont initiés et entraînés dans le temps du rêve. Le coeur de leur pratique est un voyage intention au pays des songes. Ils peuvent incuber des rêves pour diagnostiquer un patient et ainsi choisir le traitement le plus approprié. Ils voyagent - éveillés et lucides - dans leur corps de rêve afin de trouver des âmes perdues, d'interagir avec les esprits,  pour combattre des ensorceleurs et pour guider les esprits des défunts sur les bonnes routes.

Parmi les Lakotas, les chamans-guérisseurs les plus puissants sont membre de la Société des ours rêveurs et c’est par le biais de rêves et visions qu’Ours les guide vers cette vocation. En Amérique du Nord, de façon générale, le terme le plus commun pour « chaman » se traduit par « rêveur ». Dans la langue mohawk, une langue que j’ai dû apprendre à cause de mes rêves et visions, le mot exact est rateshents, qui se traduit par « celui qui rêve ».

Un des rôles les plus importants pour le chaman est celui de s’occuper et de guider les âmes - celles des vivants et des défunts. Afin de rapatrier l’énergie de l’âme dans le corps d’un être vivant et de guider les âmes perdues de ceux qui nous ont quitter là où ils doivent aller, le chaman doit avoir une excellente connaissance de la « géographie » concernée. Cette connaissance lui vient via les rêves et aussi par une relation intime avec la Mort. Un vrai chaman est une personne qui est morte et est est revenue - il n’est pas question ici de métaphores - et ainsi connaît les conditions au monde adjacent de la vie après la mort.

Les chamans qui retiennent mon intérêt sont des conteurs, dramaturges et poètes. Ils traduisent en histoire les expériences que nous faisons de la vie et parviennent ainsi à modifier les comportements de notre corps. Ils divertissent les esprits par des chansons et des mots qui sont tous frais.

J’ajouterai que les chamans sont utiles pour une communauté et que leurs aptitudes sont reconnues par cette même communauté. Un vrai chaman maîtrise l’aspect scientifique et académique de sa société. Au sein d’une culture indigène, le vocabulaire de travail d’un chaman est de dix fois plus élaboré que celui d’une personne normale. Ainsi, le chaman modèle pour un occidental ne devrait pas nécessairement êter un homme sauvage des bois (ou une femme), mais plutôt quelqu’un comme C.G. Jung, que j’ai décris dans mon livre Dreaming the Soul Back Home comme « le chaman rêveur de la Suisse ».

La capacité du chaman à voyager et à guérir lui vient de son habileté à faire des rêves puissants, par lesquels il « examine », à la manière d’un éclaireur, l’avenir, afin d’en tirer profits pour le bénéfice d’autrui. Par l’entremise de ses rêves et de façon intentionnelle, il peut également pénétrer l’espace de rêve d’une autre personne afin d’y quérir des éléments de guérison - une habileté bien plus avancée que celles associées aux « rêves lucides », une technique devenue une mode.

Dans notre vie de tous les jours, lorsque nous rêvons et tentons de nous souvenir qu’il nous faut faire quelque chose avec nos rêves, nous nous tenons à l’orée d’un tel pouvoir. Si vous souhaitez devenir un chaman, débutez votre apprentissage lorsque vous prenez votre petit déjeuner, en partageant avec votre famille, amis ou collègues les rêves de la nuit précédente.

J’ai toujours été un rêveur et j’ai appris dès l’enfance - de part mes crises liées à une maladie et par mon amitié avec les aborigènes - que nos rêves peuvent nous mener dans le temps du rêve, dans un monde bien plus profond où nous pouvons découvrir l’origine et le but de nos vies. Je suis une garçon qui est mort et qui est revenu. Quand j’étais enfant, mes signes vitaux ont défailli à trois reprises alors que j’étais hospitalisé. C’est durant ces moments critiques que je me suis souvenu d’aventures vécues dans d’autres réalités, dont une en particulier qui me paraissait si réelle qu’il m’a semblé y avoir vécu une vie entière avant d’être propulsé à nouveau dans le corps d’un garçon neuf ans qui venait tout juste de subir une chirurgie d’urgence pour cause d’appendicite dans un hôpital de Melbourne. C’est un médecin qui déclara à mes parents « votre garçon est mort et est revenu ». À l’époque, le terme « expérience de mort imminente » n’existait pas et je préfère encore l’ancien terme. Il existe dans la langue tibétaine une expression bien plus exacte qui décrit une personne comme moi et mon expérience : le delog est quelqu’un qui est mort et est revenu.

Vous pourriez donc dire que j’ai débuté en tant que rêveur, dont la réalité par défaut est celle que nous sommes amenés à connaître lorsque nous entrons dans un état de conscience chamanique. J’ai cogné à différentes portes du monde en étant assez discret à propos de ce que je connaissais des multivers, tout en utilisant les habiletés du rêveur pour faire des choix et demeurer en vie.

Puis, vers le milieu des années 80, j’ai vécu ce que Jung appellait une « confrontation avec l’inconscient ». À l’époque, je venais tout juste d’emménagé sur une ferme qui se trouvait aux abords d’une terre ancestrale Mohawk et je commençais à rêver dans une langue que je ne comprenais pas, il s’avéra que cela était une forme archaïque de la langue mohawk. Mes rencontres visionnaires avec un chaman du rêve mohawk, combinées à d’autres événements intérieurs, m’ont permis d’approfondir ma compréhension de ce que le rêve peut être et me menèrent vers une réévaluation complète de ce qui était important dans la vie. J’ai raconté en détails ces rencontres dans Les Iroquois et le rêve chamanique.
Revenir en haut Aller en bas
Valiel
Administratrice
Administratrice
avatar

Messages : 1912
Date d'inscription : 21/10/2009
Localisation : France

MessageSujet: Re: Définition du chaman   Ven 6 Sep - 7:30

Ahhhhh, les membres vont t'aimer toi ! Razz Merci pour la traduction Wink

Il est assez synthétique cet article, il me plaît bien. La définition me parle beaucoup de mes travaux persos, mais sur le sujet du rêve c'est vrai que l'an passé j'avais pas mal réfléchir dessus, me rendant compte de la prégnance du phénomène, et notamment quand je suis allée au Canada (récits inuits entre autres).

_________________
Site spirituel - Journal créatif
Revenir en haut Aller en bas
http://valielsurlavoiedesdieux.wordpress.com/
chammanne
Chouette sage
Chouette sage
avatar

Messages : 910
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 56
Localisation : Installée en Bretagne et je me rends partout où on m'invite à célébrer les évènements naturels ou humains ^^...

MessageSujet: Re: Définition du chaman   Ven 6 Sep - 14:25

Salutations amicales à tous....

Valiel a eu raison de dire que nous allons t'aimer, en effet la traduction est une belle action pour ceux qui ont du mal ou pas le niveau pour lire l'anglais dans le texte et accéder à toutes ses subtilités...

Je me sens particulièrement concernée par ce texte car je suis passée par 3 comas... Wink 

J'essayerais de trouver les livres cités pour les lire....study

sunny Wink  

_________________
Changeons le poison en élixir...
Nus nous arrivons! Nus nous partirons..
.
Revenir en haut Aller en bas
Renna Snowstorm
Belette intriguée
Belette intriguée
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 31/07/2013
Localisation : Laurentides, Québec

MessageSujet: Re: Définition du chaman   Ven 6 Sep - 15:24

Je suis ravie que la traduction vous plaise, je traduis pas mal de choses pour mes sites et blogs, aussi bien en faire profiter lorsque le thème le permet! Smile 

Quelques-uns de ses livres ont été traduits en français, dans le texte concerné, il n'y en avait qu'un mais en faisait un tour sur Amazon.fr, on peut en trouver deux-trois autres.

C'est aussi un thème qui m'a interpellée, d'où pourquoi je suis fan de lui. Avec ses origines australiennes (il y est né et y a grandit), ses écrits sont empreints du concept du Dreamtime (temps du rêve), un concept assez présent dans ma pratique personnelle. Il fouille beaucoup du côté des nations premières et apporte souvent un aspect mythologique que j'aime beaucoup. Vous allez croire que je travaille pour lui. Razz

chammanne a écrit:
Je me sens particulièrement concernée par ce texte car je suis passée par 3 comas... Wink
As-tu des souvenirs de « rêves » de ces comas? Ça doit être très particulier...!

Revenir en haut Aller en bas
chammanne
Chouette sage
Chouette sage
avatar

Messages : 910
Date d'inscription : 01/07/2010
Age : 56
Localisation : Installée en Bretagne et je me rends partout où on m'invite à célébrer les évènements naturels ou humains ^^...

MessageSujet: Re: Définition du chaman   Sam 7 Sep - 16:22

Salutations amicales à tous...

C'est du 2ème comas dont j'ai particulièrement des souvenirs et des images...

Etrangement le comas qui était du à une allergie au venin de frelon, m'a fait l'effet d'un "hallucinogène" encore que rétrospectivement le terme ne soit pas très adapté, mais bon cela ressemblait à ce que raconte les gens qui ont pris certaines substances réglementées...
Et vue mon peu d'expérience à ce sujet et surtout ma facilité à être "ailleurs" depuis mon enfance que j'attribue aux effets secondaires de mon premier comas à l'âge de 18 mois, je ne peux dire que rarement j'ai eu à voir de telles couleurs et vivre une sorte de film accéléré de l'histoire de la TERRE...

Alors que mon "rêve/voyage" a duré environ 10h, j'avais eu l'impression que cela n'avait duré que quelques minutes: J'ai été piquée entre 17et 18h je pense et on m'a retrouvée le lendemain vers 6h30, avec 4,5 de tension...

Le temps du rêve des Aborigènes, ce qu'ils en disent et décrivent me semble extrêmement proche de mon expérience à ce moment là...

Quand je vais au Musée du quai BRANLY, à Paris, j'aime passer voir le secteur des oeuvres aborigènes qui me font beaucoup d'émotions, tout comme la partie Inuit et la partie Océanie avec la partie Nouvelle Zélande et Polynésie...

Je dirais que mes comas ont laissé des "portes ouvertes" par lesquelles je peux aller et venir dans bien des directions...

Du coup, je me suis aperçue que je pouvais parfois aider mes contemporains...

sunny Wink sunny 

_________________
Changeons le poison en élixir...
Nus nous arrivons! Nus nous partirons..
.


Dernière édition par chammanne le Dim 10 Jan - 8:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Valiel
Administratrice
Administratrice
avatar

Messages : 1912
Date d'inscription : 21/10/2009
Localisation : France

MessageSujet: Définition du chaman   Jeu 13 Fév - 22:17

Je ne sais plus si on a déjà ouvert un sujet... alors je poste ici en attendant, deux articles très synthétiques qui m'ont énormément plu et rejoignent mes idées :

http://booksofdante.wordpress.com/2014/01/07/petit-abrege-de-pratiques-chamaniques-suite/
http://booksofdante.wordpress.com/2014/01/13/comment-devient-on-chaman/

---
EDIT : fusion de deux sujets, plus un débat par là-bas :
http://plumes-et-crocs.forumactif.com/t658-le-terme-chaman

_________________
Site spirituel - Journal créatif
Revenir en haut Aller en bas
http://valielsurlavoiedesdieux.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Définition du chaman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Définition du chaman
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» QUEL EST VOTRE PRISE DE FINITION PREFERER
» L'HISTOIRE DE L'EMPEREUR ET DU VIEUX SAGE(chaman)
» conseil de finition pour une structure mousse
» finition:résine ,métal,bois ???
» vos procédés de finition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
De Plumes et de Crocs :: Chamanisme :: Les cultures "chamaniques"-
Sauter vers: